Ruines en 1948. (IGN)
Ruines en 1958. On remarque l’évolution de la forêt. (IGN)
Carte d'état major indiquant Mantaille et les ruines.
Voici comment est décrit Mantaille dans un livre de voyage en 1837:  "La Drôme", les éditions du bastion.  Anneyron : "Village situé à 10 l. ½ de Valence. Population 2100 hab. On voit sur son territoire, au  milieu d’un bois, les ruines de l’ancien château de Mantaille, ou se tint en 879 le  concile dans lequel la couronne de Bourgogne fut déférée à Boson, au détriment des  enfants de Louis le Bègue. D’anciens remparts, un pan de mur très épais, d’autres  tombés en ruine, un puits d’une grande profondeur, des créneaux, quelques vestiges de  peintures de mauvais goût ; c’est tout ce qui reste de cet antique édifice ou l’on  parvient difficilement." 
Miejour, Grégoire Félix P17 1913 :  On apprends, hélas, pas grand chose sur Mantaille.  Boson vint. Une seconde fois, le Midi triomphait du nord. Je revois ce Mantaille ou les évêques et les barons  s'étaient choisis un roi "ayant toute les qualités nécessaires marquées par els saints livres", personne n'étant en état  de gouverner. Quelques pierres couchées dans l’herbe, des pans de murs défendus par l'ongle innombrable de la  ronce, c'est tout ce qui reste de ce château ou, le 15 octobre 879, le Midi se constituait tout à coup en souveraineté  libre et indépendante. Boson, ayant pris le titre de roi d'Arles et de Provence, réunissait sous son sceptre le  Dauphiné, le Lyonnais, le Savoie et la Bourgogne pour partie. Pendant une longue période, le Midi revit les beaux  jours gallo-romains, tandis que le nord, ravagé par les invasions et les guerres intestines, gémissait dans la  barbarie. Bientôt la langue d'Oc parlée non seulement dans les régions situées au-dessous de la Loire mais encore  dans la pluparts des pays d'Europe, devint véritablement la langue des cours et du cœur... 
Magnifique agencement de pierres, mur de 2  mčtres d'épaisseur. Ceci donne une idée de la  qualité de construction de Mantaille.  
Faire un relevé des ruines est très compliqué, et  le seul plan disponible est loin d'être précis !  Mantaille se mérite après 20 minutes de  marche... 
Introduction : Faire une étude du château de Mantaille demande des compétences, de l'expérience, du personnel, des moyens matériels et financiers : Je suis seul et donc loin du compte.Mais l’avantage d’aimer ce que l’on fait et  ne pas avoir d’impératif de temps facilite les choses. De plus étant le premier à faire une étude systématique du lieu, chaque visite aporte son lot de découverte. On a donc à chaque fois une motivation et la chance  d’avancer dans la compréhension de ce site archéologique.  Pourquoi cette démarche? Tout simplement car les ruines risquent un jour de disparaître. Personne ne s'occupe de ce site, les seuls qui ont tenté n'ont pas trouvé mieux que de couler une dalle en béton, ou utiliser le tractopelle !!!   (et planter les arbres qui causent bien des dégâts). Pour les générations futures, il faut au moins conserver le site pour qu'il puisse être étudié convenablement. Pour ma part je prends beaucoup de photos, j'explore chaque  m2, je mesure et dessine, et de découverte en découverte peut être avancerai-je dans la compréhension de cet édifice grandiose et mystérieux. Rien n’est arrêté, ce que j‘affirme un jour ne sera plus valable le lendemain,  mais au moins j’ai le sentiment de réaliser quelque chose. Nous naviguons ici en terre inconnue. Les murs eux-même cachent bien leurs mystères, car les angles ne sont pas droits, un mur apparaît puis disparaît, et il est  vrais que sans connaître le sous sol, le travail est difficile. Le seul plan connu est du Géomètre J. Duc et comporte beaucoup d'erreurs. En espérant faire mieux... 
Accueil Mantaille Anneyron Basanière La Cappa Andance(ette) Autre lieux Infos sur le site Ecrits divers St Rambert Barbe Bleue Eglises Etude du site Etude eau Histoire Etude des murs Etude portes Album Photos Albon Presse Etude du site