Résumé du compte rendu de fouilles Gallia No 37 1979 fascicule 1.              Classé monument historique le 17/08/1883 le monument se trouve sur l’A86 au Nord de Sarras mais dépend de la commune d'Andance. Utilisée comme pierrie par les agriculteurs  locaux, infesté de ronces. 
Autre étude :  C'est non plus un site funéraire, mais une commémoration de bataille. Ce monument serait en l'honneur de Quintus Fabius Maximus qui en 121 avant J.C. vaincu le roi Bituit qui  avait réussit à réunir des Allobroges, des Helviens, des Arvernes,  Gabales, Ruthènes, Vellaunes. Près de 200000 hommes étaient réunit vers Albon contre les romains mais furent  anéantis par 30000 hommes plus disciplinés près de Sarras et Andance.           
La partie la plus importante se trouve à l’est du côté du Rhône. Un sondage à été effectuée entre le monument et la voie ferrée, mais n’à pas permis de découvrir la voie  romaine. Elle à surement été détruire lors de la réalisation de cette voie. L’édifice ne possède plus son revêtement extérieur qui devait être en pierre de taille. Les traces de joints  sont encore visibles. Les dimensions sont de 11.60 m et 7.90 m. les deux petits cotés comportent des ouvertures, qui ne sont que des fonds de niches qui ont été percées. La porte  se trouve à l’ouest, légèrement décentré. Les fondations débordent de 0.64 cm en moyenne et confirment la présence des blocs constituant les façades extérieures.              On ignore complètement le nom de la riche famille possédant ce monument. Aucune inscription A été retrouvée. Le nom du lieu également ne nous aide en rien. 
Qui dit voies romaines, dit bornes: Les bornes milliaires romaine étaient disposée tous les 1481 mètres (lieue romaine) et contenait 1000 pas... Or on remarque qu'un pas romain devait faire 1.48 m ce qui est eberrant! En fait on comptais en double pas. Abréviation : M.P. : Millia Passuum 
On à pu voir des travaux le long de l'A 86 concernant des égouts. Creusés à près  de 2 m de profondeur, je pensais que la tranchée révèlerait quelques objets  archéologiques. Mais rien à signaler, en tout cas à cet endroit ! 
Quelques temps plus tard on à pu voir des tas de terre de différantes provenances  près du mausolé. L'éxamen de ses "déchets" donnat quelques petites découvertes. Hélas  on ne connait pas le site qui a subit les assault d'une pelleteuse. 
Tout d'abord ce sont des morceaux de tuiles  (Tégulae) qui étaient sur un tas de terre. Certaines  romaines, d'autres plus tardives. 
Ici on peut voir ce qui me semble être une gourde.  Par contre le diamètre serait de plus de 10 cm.. On  remarquera le décor. 
Morceau de vase avec un objet très oxydé attaché.  Je n'en sais pas plus car il faudrait des annalyses plus  poussées et un expert. 
Morceaux de poterie Mérovingienne d'après l'Inrap  de Valence que j'ai consulté. On aurait donc plusieurs  couches archéologiques (stratigraphies). Le décor avec des  points est typique. 
Martin Jérôme  mantaille@hotmail.fr  Le 23/08/2010                  J’ai pu constater la présence dans des gravas, provenant je présume des travaux d’enfouissement d’une  canalisation d’eau, au lieu dit « la Sarasinière » entre Sarras et Andance.  On trouve des fragments de tuiles (tegulae) sans  aucun doute romaine. J’ai pu également récolter deux fragments d’amphores, et un fragment de céramique.  Je saurais dire plus sur ces éléments, ne possédant surement pas assez de fragmen  Si cela vous intéresse, ils sont à votre disposition. Je ne sais par contre ci cela cause un problème de ramasser ce  genre de fragments dans des remblais.  Ces objets feront l’objet d’une exposition pour les journées du patrimoine à Coinaud (St Rambert d’Albon)  Je vous prie d’gréer l’expression de mes sentiments respectueux. 
Ces objets sont particulièrement intêressants. En  effet, il sont à priori Mérovingiens, c’est à dire du VIIe  siècle à peu près. On à donc un site archéologique qui  s’étale du IIIe siècle au VIIe siècle. Pièces très rares. Voici  donc un des dégat causé par la non déclaration d’objets  archéologiques par des personnes travaillant sur des  chantiers. 
Partie Nord Ouest du monument 1 : Socle de fondation. 2 : Niche Nord Ouest. 3 : Pan Nord Ouest du mur occidental. 4 : Face interne du mur septentrional. Vue de dessus. On  remarquera l'abside pleine près de 5 m de diamètre. 
Pourquoi la "Sarrazinière" ?              Oups !!! J’ai déjà vendu la mèche en précisant que le monument était Romain, mais alors pourquoi l’appeler "Sarrasinière" ? Tout simplement car au moyen-age "sarrasin" désignait  un hérétique, et que cette nomination concernait des ruines d’édifices pré-romains, Romains ou Gallo-Francs. On trouve beaucoup de ces nominations sur tout le territoire Français. Ce n’est  donc pas un point fort construit par les Maures contrairement à l’affirmation de Jean Lacam en 1965. Cette construction se trouve sur la commune d'Andance, parcelle no. 300. 
Source : Si Andance sur Rhone m'était conté. Dessin : M. De St Andéol
Confrontation avec un texte du XIXe siècle :  Je trouve certains ouvrages que nous connaissons presque tous, c’est à dire l’intituteur, ou le curé du village qui veut écrire l’histoire du lieu ou il se trouve. Ces ouvrage sont  souvent confus, avec des erreures, manquant de précision, mais ils sont quand même utilie. Qui sait si au détour d’un paragraphe on ne trouvera pas un élément intêressant? Pour  Andance, j’ai acheté une réédition d’un ouvrage de l’Abbé Caillet, imprimé en 1867. On y parle par exemple de la Sarrasinière que l’on décrit comme étant un monument à la gloire du  consul Q. Fabius Maximus, ce qui est une erreure. On parlera d’autre lieux, comme le châtelet par exemple, mais aussi ce que l’on appelait “le château pipet”. Je me susi rendu en ce  lieu, mais de l autre coté de la riviere, et j’ai pu trouvé des traces évidentes des romains. En moins de 20 minutes, je trouvais des morceaux de tuiles, certaines plates et épaisse  carractéristiques, mais aussi trois tessons de poterie, deux s’asseblant ensemble.  
Champ ou on trouve des tessons romains. 
Facile à voir, des morceaux divers, entre autre tuiles. Mais aussi un peu de poterie. Les deux tessons noirs s’assemblent. Sont donc de la même porterie
La Sarrasinière : 
On pourra mettre en avant  ce livre qui à été réédité.  On y trouve beaucoup de  témoignages sur des  découvertes  archéologiques. 
Accueil Mantaille Albon Anneyron St Rambert Andance(ette) Autre lieux Infos sur le site Expériences Ecrits divers Sites Chatelet Presse Cuel Sarraziniere
Sites Sarraziniere