Aménagements pour 2011 : En 2009 la tour est classée comme patrimoine remarquable du département par le conseil général. Le département, la commune, la communauté de commune et le public intéressé, permettent de lancer le projet de mise en valeur de ce site. En 2010 un architecte à été choisit pour ce projet : Manuelle Veran Hery (que j'ai contacté mais m'a renvoyée sur la communauté de commune, qui n’a pas répondue à ma demande d’information) Les travaux commenceront en 2011 et bloquera l'accès au site à certaines périodes. On notera un changement majeur : Le déplacement du parking ! Tout le monde connaît l'emplacement du parking actuel, au sud, mais le projet prévoit l'accès par le nord, avec un chemin suivant les remparts jusqu'a la tour. On ne ce focalisera pas seulement sur la tour, mais sur l'ensemble. On aura donc une meilleure compréhension. Des travaux de purge seront réalisés ainsi que certaines reconstructions, et une couvertine pour éviter les infiltrations. Ceci concernera les fouilles de la Aula, chapelle et écurie. Un parcours sera mis en place avec différentes passerelles posées sur des pieux afin de ne pas abimer le site. Pour la chapelle, la couvertine aura différentes couleurs pour délimiter les périodes de construction, les différentes modifications de cet édifice. Des projecteurs seront également mis en place affin de rendre visible la nuit cette tour. La tour prendra une autre dimension, et sera plus qu’un site intéressant les gens de Rhône Valloire. Tout ce fait dans le respect du site, de la nature, du patrimoine. Source : Rhône Valloire Info No 23 Janvier 2011. En fait, le projet est repoussé, entre autre par la DRAC. On passe donc en avril 2012 pour le début des travaux.
La tour d’Albon a été restaurée dans les années 60, avec plus ou moins de bons résultats. On remarquera les angles avec du ciment qui tentent péniblement d’imiter la pierre, et surtout sa hauteur qui a été réduite. Il est bien évident que de nos jours, ceci ne serait pas réalisé de la même façon, et d’ailleur en cette année 2012, les travaux d’aménagement de la tour commencent, et on peu penser que le site étant classé les choses seront faites avec rigueur et respect du site. Voici donc l’évolution de ces travaux, qui ne manqueront pas de surprises !
Cette image permet de nous faire une idée de la tour avant restauration. On remarquera la date suposée de  construction, VIe et VIIe siècle. On s’apercevra que c’est près de 5 siècles plus tard qu’elle fut construite. 
Voici un agrandissement du plan au niveau de la tour.  Si j'interprête bien ce dessin, on aurait deux vollée de marches pour  accéder à la tour par la poterne. Ceci ne fait pas partie de la phase des  traveaux de cette année. 
Petite précision de l'Architecte !  Bonjour, Dans le projet final, en effet, l'accès à la tour s'effectuera par la porte du 1er étage - appelée poterne- et un escalier métallique y  ménera.   A l'intérieur on trouvera un plancher au niveau de la poterne et un autre au niveau de la plate-forme sommitale pour découvrrir la  vue à 360° sur les environs.   Mais tout ceci n'est pas prévu d'être réalisé dans la tranche de travaux engagée cette année. Ce principe était simplement projeté  dans l'étude préalable remise à la Conservation Départementale de l'Architecture et du Patrimoine de la Drôme.  En espérant avoir répondu à votre attente, je vous prie d'agréer, Monsieur, mes sincères salutations.  Manuelle VERAN-HERY Architecte du Patrimoine DPL. Dernière info : Les travaux n'ont pas eu lieu, étrange ! Je n'en sait pas plus, mais il va faloir suivre.... 
50 ans plus tard !
Les archéologues sont présent dès juin. http://www.hades-archeologie.com/
Interieur de la tour.
Creusement d’un passage. Le tout est observé par les archéologues.
Sommet de la tour. On voit bien qu’il en manque une partie.
Mannaie trouvée par un UDM (utilisateur de detecteur de métaux) sur le chemin creusé avec un engin. Très rare, Je ne pratique pas cette activité. Ni possède un de ces appareils. . http://www.inumis.com/vso//charlemagne- denier-lyon-a23123.html
Chemin longeant le rempart et arrivant jusqu’a la route. Beaucoups de personnes s’inquiètent des problèmes liés à des éboulements et ruissellements.
En raison du systême de forage utilisé, machine qui ne peuvent opérer qu’a l’horizontale, on attaque donc la motte pour faire un plan le plus plat possible. Ceci  entraine d’énorme excavations et tranchées. Cela inquiète beaucoup de monde, et on comprend! 
Après la fouille préventive par les archéologues, on a détruit les restes  dégagés, dont ce mur, qui s’enfonce dans la motte. On s’étonera du fait de  détruire des vestiges archéologiques pour mettre en valeur un site ....  archéologique !  
Travaux au 24/09/2012 :
Travaux au 25/08/2012 :
Albon le 14/10/2012 : 
Albon le 29/12/2012 :
Prêt a recevoir les passerelles. Elles seront hélitreuillées !
Ces échafaudages me plairaient bien!
La poterne retrouve une porte !
First page Mantaille Albon Anneyron St Rambert Andance(ette) Other sites Information Eperiments Documentation Epaone Aménagements History Study Pressebook
Albon, le 08/06/2013 :   Et le jour suivant, la tour connue des festivités digne des ses légendes. Des troupe, des rapaces, du combat, vistes commentés, bref, Albon était très en fête !
C’est moi ! (Vous me reconnaissez pas?)
Visites commentés du site d’Albon
Comme neuve !
Attention ! Loi N° 89-900 du 18 décembre 1989 relative à l'utilisation des détecteurs de métaux Art. 1er - Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d'objets métalliques, à l'effet de recherches de monuments et d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche. Art. 2nd - Toute publicité ou notice d'utilisation concernant les détecteurs de métaux doit comporter le rappel de  l'interdiction mentionnée à l'article 1er de la présente loi, les sanctions pénales encourues, ainsi que les motifs de cette  réglementation. Décret N° 91-787 en date du 19 août 1991 :  Art. 1er - L'autorisation d'utiliser du matériel permettant la détection d'objets métalliques, prévue à l'article 1er de la loi du  18 novembre 1989, est accordée, sur demande de l'intéressé, par arrêté du préfet de région dans laquelle est situé le terrain à  prospecter. La demande d'autorisation précise l'identité, les compétences et l'expérience de son auteur, ainsi que la  localisation, l'objectif scientifique et la durée des prospections à entreprendre. Lorsque les prospections doivent être  effectuées sur un terrain n'appartenant pas à l'auteur de la demande, ce dernier doit joindre à son dossier Le consentement  écrit du propriétaire du terrain et, s'il y a lieu, celui de tout autre ayant droit. L'arrêté accordant l'autorisation fixe les  conditions selon lesquelles les prospections devront être conduites. Lorsque le titulaire d'une autorisation ne respecte pas les prescriptions, le préfet de région prononce le retrait de l'autorisation. Art. 2nd - Quiconque aura utilisé à l'effet de recherches mentionnées à l'article 1er de la loi du 18 décembre 1989, du matériel permettant la détection d'objets métalliques sans avoir auparavant obtenu l'autorisation prévue à l'article  1er du présent décret ou sans avoir respecté les prescriptions de cette autorisation sera puni de la peine d'amende applicable  aux contraventions de la 5ème classe. Le matériel qui aura servi à commettre l'infraction pourra être confisqué.
Comme tout travaux, il y a parfois des surprises, et en voici une. Cette partie ayant jamais été  fouillée, les archéologues ont découverts cet escalier. Mais ceci ne concernant pas les aménagements, le niveau n’a pas été dégagé, et ce sondage rebouché. En éspérant un jour une campagne de fouille  pour finir le travail.
Fête médiévale Albon 2014 :
Travaillant ce jour là je n’ai pu me rendre à cette fête, inauguration des aménagements. De plus étrangement, je m’étais rendu à la première réunion et je m’étais porté volontaire pour participer à l’organisation de cette fête, un an avant et on ne m’a jamais communiqué la date de la réunion suivante ! Je n’ai donc pas participé à cet évênement.